EXPOSITIONS / EXHIBITIONS




______________________________________________________________________ AOUT 2016

 
ZAAD est heureuse d’annoncer                             6à9 ZAAD: Dalila Dalléas Bouzar

https://www.facebook.com/zaad.fr                          zaad.fr                             www.daliladalleas.com



FR                                                                                                                                                        EN
Who's Dream                                                                                                                                   Who's Dream
Une exposition de Dalila Dalléas Bouzar                                    An exhibition by Dalila Dalléas Bouzar
Vendredi 26 août de 18 à 21h                                                                  Friday, August 26th, 6-9pm
16 rue Beyssac, Bordeaux                                                    RDV / Appointements 07 81 88 65 95





FR

WHO'S DREAM

Le hasard est ce qui permet la rencontre avec nous-même.
Qui n'a pas rencontré une personne, un objet, une image, une idée qui va résonner avec lui-même d'une manière si forte qu'il est poussé à chercher plus loin le sens de cette rencontre.
Les deux séries présentées sont le résultat de ce type de rencontre.
La série de peintures Hoor's Dream est faite d'après des photos appartenant à la directrice du musée de l'Emirat de Sharjah, qui en est aussi la princesse, Hoor Al Qasimi. Ces photos m'ont plu pour leur parti pris architectural et esthétique, en plus d'être une certaine vision désincarnée de l'Orient.
La série de dessins Rencontre est un prétexte à l'exploration de certaines figures comme celle de l'enfant ou des parures traditionnelles.
Dalila Dalléas Bouzar vit et travaille en Gironde.
EN

WHO'S DREAM

Luck is what allows us to encounter ourselves. Who has not encountered a person, an object, an image or an idea that has resonated in such a strong way that one is pushed to look beyond the meaning of this meeting.

The two series presented here are the result of this type of meeting.
The series of paintings, Hoor's Dream, is made from photographs belonging to the director of the museum of the Emirate of Sharjah, the princess Hoor Al Qasimi. These photos are interesting for their architectural bias and aesthetics, in addition to showing a certain disembodied vision of the Orient.
The series of drawings, Rencontre (Encounter in French), is an excuse to explore figures such as those of children or traditional ornaments.

Dalila Dalléas Bouzar lives and works in Gironde.


______________________________________________________________________ AOUT 2015



ZAAD est heureuse d’annoncer                                          6à9 ZAAD: Agnès Torres



https://www.facebook.com/zaad.fr                          zaad.fr                          www.agnes-torres.eu



FR                                                                                                                                                         EN
Rouge                                                                                                                Rouge  (Red)
Une exposition de Agnès Torres                                                      An exhibition by Agnès Torres   
Jeudi 20 août de 18 à 21h                                                                Thursday August 20th, 6-9pm
16 rue Beyssac, Bordeaux                                                                     16 rue Beyssac, Bordeaux, France






FR


ROUGE

"Rouge sang, rouge tomate, rouge poisson, rouge citron, rouge marine, rouge d'encre, rouge ciel, rouge vermillon, rouge turquoise, rouge carmin, rouge Véronèse, rouge de Prusse, rouge de mars, rouge tête morte, rouge de titane, rouge indien, rouge d'ivoire, rouge permanent, rouge de chrome, rouge anglais, rouge de fumée, rouge outremer, rouge cinabre, rouge souris, rouge de cobalt, rouge carmin, rouge de chine, rouge pétrole, rouge de Payne… Pourquoi rouge? Et pourquoi pas? Plutôt que "peinture rouge, peinture bleue, peinture verte, etc.", ce sera rouge. Peut-être parce que c'est la première couleur que je vois avant d'ouvrir les yeux."

Agnès Torres vit et travaille à Bordeaux.
EN

ROUGE

"Bloody red, tomato red, fish red, lemon red, navy red, ink red, sky red, vermilion red, turquoise red, crimson, Veronese red, Prussian red, red of March, dead head red, red titanium, Indian red, ivory, permanent red, chrome red, English red, smoke red, ultramarine red, cinnabar red, mouse red, cobalt red, Carmine red, Chinese red, oil red, Payne red ... Why red? Why not? Rather than "red paint, blue paint, green paint, etc.", it will be red. Perhaps because it is the first color that I see before opening the eyes. "


Agnès Torres lives and works in Bordeaux.
 


______________________________________________________________________ AOUT 2015


 ZAAD est heureuse d’annoncer                                       6à9 ZAAD: Aurélie Martinez

https://www.facebook.com/zaad.fr      zaad.fr                                        http://aureliemartinezgalerie.fr/



FR                                                                                                                                                           EN
Une exposition d’Aurélie Martinez                                                   An exhibition by Aurélie Martinez
Lundi 10 août de 18 à 21h                                                                          Monday August 10th, 6-9pm


Havisham, série 1, photographie numérique



FR

Aurélie Martinez oriente sa pratique plastique autour du corps. Sa passion pour l'anatomie humaine, interne puis externe, a orienté sa thèse en arts plastiques vers l’étude des malformations physiques et les corps présentant une unité duelle identitaire: les frères siamois liés par la chair et les organes, les hermaphrodites qui ne sont ni homme ni femme mais les deux à la fois.
Après avoir exploré l'adiposité du corps et l'affaissement de sa chair, la performance est apparue avec l’intérêt pour la danse Buto : figer le temps en photographiant la lenteur des mouvements du danseur. Le corps nu est recouvert d'une fine couche de blanc. Il exprime l'intériorité des sentiments. Quand il souffre, ses attitudes, ses gestes se crispent. Il grimace. Ses membres, ses poignets et ses pieds se tordent. Les déplacements se font saccadés. Le danseur oscille entre le monde des morts et des vivants. La blancheur de son corps le rend peu à peu immatériel. Aurélie Martinez travaille désormais sur cet effacement de la chair au profit de la lumière.
EN

Aurélie Martinez’s practice focuses on the body. Her passion for human anatomy, internal and external, has oriented her thesis in visual arts to the study of physical deformities and bodies with a dual identity: Siamese twins linked by flesh and organs, hermaphrodites that are neither male nor female but both at once.
After exploring the body’s adiposity and sagging flesh, the performance emerges with an interest in Buto dance: freeze time by photographing the slow movements of the dancer. The naked body is covered with a thin layer of white paint. It expresses inner feelings. When it suffers, its attitudes, its gestures are clenched. It grimaces. Its members, its wrists and feet are twisted. Movements are jerky. The dancer oscillates between the world of the dead and the living. The whiteness of the body gradually becomes intangible. Aurélie Martinez is now working on the obliteration of the flesh in favor of light.

Aurélie Martinez a publié Images du corps monstrueux à L'Harmattan, en 2011.



______________________________________________________________________ AOUT 2015




ZAAD est heureuse d’annoncer                                           6à9 ZAAD: Claire Pariès



https://www.facebook.com/zaad.fr              zaad.fr                                  http://www.claire-paries.fr/



FR                                                                                                                                           EN
Paysages d’ici                                                                                                   Landscapes from here
Une exposition de Claire Pariès                                                           An exhibition by Claire Pariès
Mercredi 5 août de 18 à 21h                                                          Wednesday August 5th, 6-9pm



Paysage, acrylique sur papier, 105x150cm




FR



PAYSAGES D’ICI



ICI  se résume à deux étendues fluides, ciel et eau qui font masses.

Y interfèrent : végétation des deux rives, des îles, une avancée d’architecture industrielle, le Bec comme partage des eaux.

ICI les configurations lumineuses se renouvellent tous les jours redistribuant les proches et les lointains.

ICI a longtemps intimidé le peintre accaparée par le regard noyé dans l’ampleur de l’espace.

Habiter l’Estuaire de la Gironde c’est en vivre le paysage intensément, quotidiennement.



Vouloir le peindre aura d’abord nécessité des promenades pour une mémoire approximative par la photographie. Un retour à l’atelier, un tourner le dos aux fenêtres qui ouvrent sur les eaux, puis opter pour le moyen le plus modeste, les crayons de couleur et pour un petit format afin de mieux se concentrer.

Puis tenter l’aventure en peinture qui dit papier, eau, pigments colorés et pinceaux. Là, passer au grand format qui au départ s’appuie sur le petit dessin coloré, très vite oublié une fois pris les premiers repères. 

Si peindre le paysage a longtemps été une activité de plein air, de balade, de détente il fallait un jour s’y attaquer de front. C’est ici et maintenant. Le travail est en cours, il se poursuit.

Claire Paries.



EN



LANDSCAPES FROM HERE


HERE comes down to two fluids widespread, sky and water that make masses.

THERE interfere: vegetation on both shores, islands, a growing industrial architecture, the Bec as watershed.
HERE light configurations are renewed daily redistributing near and distant.

HERE has long intimidated the painter captured by the gaze lost in the magnitude of the space.

Inhabiting the Gironde estuary means living its landscape intensely, daily.



Wanting to paint it will first need rides for an approximate memory through photography. A return to the studio, a turn away from windows that open to the waters, and then choose the most modest means, color pencils and a small format to focus better.

Then try the painting adventure that says paper, water, color pigments and brushes. There, to go for large format which initially relies on the small colored drawing, quickly forgotten once took the first markers.

If painting the landscape has long been an outdoor activity, as walking, relaxing; it was one day be tackled head on. It is here and now. Work is in progress, it continues.

Claire Paries.

 

______________________________________________________________________ JUILLET 2015




ZAAD est heureuse d’annoncer                                           6à9 ZAAD: Anne-Laure Boyer



https://www.facebook.com/zaad.fr             zaad.fr                                   www.annelaureboyer.com




FR                                                                                                                                                         EN
Des châteaux de cartons                                                                         Castels in cardboard boxes
Une proposition d’Anne-Laure Boyer                                              A proposal by Anne-Laure Boyer
Jeudi 30 juillet de 18 à 22h                                                                  Thursday July 30th, 6-10pm



  

FR



Anne-Laure Boyer travaille sur la mémoire des lieux et des personnes qui les traversent.

Pour ZAAD, elle transformera l'espace en cinéma de poche, pour y présenter un film « Des châteaux de cartons », réalisé en 2014 à Ribérac, en résidence de création. Le film sera projeté en boucle au sein d'une installation faite de casiers, tiroirs et diverses boîtes contenant des mots, des objets et des images.

Séances à 18h15, 19h45, 21h15.
En résonance avec son film, Anne-Laure Boyer propose pendant toute la soirée « Le grand jeu du Destin » !
Venez avec un objet dont vous voulez vous séparer, pour l’échanger avec un autre objet que vous tirerez au sort.

« Pendant cette résidence à Ribérac, j'ai cherché des gens qui ont la capacité de créer ou recréer des mondes, des collectionneurs, généalogistes, archivistes ou bricoleurs. Je voulais voir les lieux qu'ils aiment, les endroits où ils travaillent, là où ils stockent leurs trésors. Et on m'a ouvert tout un tas de portes, des coffres, des greniers, des granges… J'ai visité aussi des entrepôts, des plateformes de tri, jusqu'au centre d'enfouissement des déchets ultimes. Autant de lieux d'attente, des espace-temps intermédiaires que j'ai connecté les uns aux autres pour remonter la chaîne du temps. Je voulais voir comment le temps déplace les objets, et les histoires s'imbriquent, là où des passages secrets viennent perturber les apparences d'un temps linéaire. »

EN

Anne-Laure Boyer works on the memory of places and people crossing them.
For ZAAD, she will turn the space into a mini movie theater to present her film " Des châteaux de cartons" (Castles in Cardboard Boxes), produced in 2014 during an artist residency in Ribérac. The film will be looped in an installation made of lockers, drawers and various boxes containing words, objects and pictures.

Screenings times: 6.15, 7:45, 9:15 pm.
In resonance with her film, Anne-Laure Boyer proposes throughout the evening “Le grand jeu du Destin”! (The great Game of Destiny).
Please join us with an object that you want to get rid of, to exchange with another item that to get in a draw of lot.

"During this residence in Ribérac, I looked for people who have the ability to create or recreate worlds, collectors, genealogists, archivists or handymen. I wanted to see the places they like, where they work, where they store their treasures. And plenty of doors were opened for me, chests, attics, barns ... I also visited warehouses, sorting platforms, and landfill of final waste. So many waiting areas, intermediate space-time I connected to each other to move up the chain of time. I wanted to see how time moves objects, and stories overlap, where secret passages disrupt the appearance of a linear time. "
 


______________________________________________________________________ JUILLET 2015



ZAAD est heureuse d’annoncer                                           6à9 ZAAD: Lucie Bayens

https://www.facebook.com/zaad.fr                      zaad.fr                              http://luciebayens.com/


FR                                                                                                                                                         EN
Marge au centre                                                                                                             Margin in center
Une exposition de Lucie Bayens                                                            An exhibition by Lucie Bayens
Mercredi 22 juillet de 18 à 21h                                                                  Wednesday, July 22th, 6-9pm
16 rue Beyssac, 33000 Bordeaux                                                  16 rue Beyssac, Bordeaux, France







FR

Marge au centre

Artiste plasticienne, je me sers du territoire comme caisse de résonance.
Je glane les infamies sur les rivages puis, agence des objets d’art en oxymore où les mots touchent la chair.
Je fais vibrer les signes et tisse des liens à l’aide de techniques vernaculaires.
Je transgresse la tradition du geste ce qui donne une certaine ambivalence à mon travail. Ces objets sont des acculturations qui tendent des ponts entre sauvage et civilisé pour mieux construire, tout contre le barbare.

Lucie Bayens vit et travaille à Bordeaux.

EN

Margin in center

As a visual artist, I use the territory as a sounding box.
I glean the infamies on the shores then, match art objects in oxymoron which words affect the flesh.
I vibrate the signs and create links using vernacular techniques.
I break the tradition of the gesture which gives a certain ambivalence in my work. These objects are acculturations stretching bridges between wild and civilized to build better, all against the barbarian.

Lucie Bayens lives and works in Bordeaux.



______________________________________________________________________ JUILLET 2015



ZAAD est heureuse d’annoncer                                    6à9 ZAAD: Siona Brotman
 https://www.facebook.com/zaad.fr                      zaad.fr                              http://brotmansiona.free.fr/


FR                                                                                                                                                        EN
S’arrêter un instant…                                                                       (Stop for a moment…)
Une exposition de Siona Brotman                                        An exhibition by Siona Brotman
Mercredi 8 juillet de 18 à 21h                                                  Wednesday, July 8th, 6-9pm
16 rue Beyssac, 33000 Bordeaux                                      16 rue Beyssac, Bordeaux, France
                                                                           



Un moment, huile sur toile, 120cm x 100cm




FR

S’arrêter un instant…



Des peintures, des dessins et des films d’animation.

Des sortes de dessins animés,

Des images éphémères,

Gommer pour avancer,

Le temps qui se déroule dans l’espace.



Après son exposition Se souvenir de demain, Siona Brotman choisit de S’arrêter un instant dans l’espace de ZAAD, en une “boucle temporelle”.



“C’est peut-être un peu vain, comme vider un bateau qui prend l’eau avec un verre.

Liquide: la plupart des choses que je fais ont quelque chose de liquide, même dans mes peintures (la matière est fluide, de plus en plus légère).


Quand je dessine, la matière est légère et cependant le procédé des dessins aux crayons de couleur donne une matérialité à l’air, aux mouvements, aux déplacements.

Linéaire: je suis toujours intéressée par la représentation du temps. Elle n’est pas toujours linéaire évidemment. S’arrêter un instant, c’est regarder vraiment, c’est être vraiment là.

Je raconte ma vie, depuis toujours.

Joie, tristesse et conscience.”



Siona Brotman vit et travaille en Gironde.


EN



Stop for a moment...



Paintings, drawings and animated films

Kinds of cartoons

Fleeting images,

Erase to go forward.

The time that takes place in space.


After her show
Se souvenir de demain (Remember tomorrow), Siona Brotman chooses to Stop for a moment in ZAAD’s space, into a "time loop".


"That may be a little vain, like emptying a boat taking in water with a glass.


Liquid: most things I do have something liquid, even in my paintings (the material is fluid, lighter and lighter).
When I draw, the material is light and yet the drawing process with colored pencil gives a materiality to the air, to movements, to travels.


Linear: I'm always interested in the representation of time. It is not always linear, of course. Stop for a moment; it's looking for good, being really there.

I’ve been telling my life, since ever.

Joy, sadness and conscience. "


Siona Brotman lives and works in Gironde.



 ______________________________________________________________________ JUIN 2015

ZAAD est heureuse d’annoncer                                                                 6à9 ZAAD: Pierre Touron

https://www.facebook.com/zaad.fr                                                 http://touron-peintre.fr/


FR                                                                                                                                                         EN
Exposition de Pierre Touron                                                     Exhibition by Pierre Touron
Mardi 23 juin de 18 à 21h                                                         Tuesday, June 23th, 6-9pm
16 rue Beyssac, 33000 Bordeaux



FR



« - La petite maison dans la prairie.

Posée sur une prairie fleurie: une maison/ rêve, maison/ ciel ou ciel/ maison.

Un ciel à hauteur d’hommes (titre d’un recueil de poésies de Georges Bonnet).

Image kitsch d’un monde fragile, tout en transparence, à peine agité par la présence d’un homme, perdu dans ses pensées. Nous le savons, l’homme descend du songe…

Au dessus du toit de la maison bleue (dont j’ai jeté la clé), un chien, peut-être un loup, apparait ou s’efface, comme le chat du Cheshire de Lewis Carroll.

Ici, la magie du silence opère encore. »


Pierre Touron vit et travaille à Bordeaux.

EN

“The little house on the prairie.
Placed on a flowery meadow: a house/dream, house/heaven or sky/house.
A sky height of men (title of a collection of poetry of Georges Bonnet).
Kitsch image of a fragile world, while transparent, barely disturbed by the presence of a man, lost in thought. We know that, man desceded from moon...

Above the roof of the blue house (which I have thrown away the key), a dog, perhaps a wolf appears or fades like the Cheshire Cat in Lewis Carroll.
Here the magic of silence still operates.”
Pierre Touron lives and works in Bordeaux.




______________________________________________________________________ AOUT 2014 



ZAAD est heureuse d’annoncer                              6à9 ZAAD: Alexandre Roudeix
FR                                                                                                                                                     EN

Les Gardiens                                                                                                                 The Guardians
une exposition de                                    an exhibition by  Alexandre Roudeix                                       
samedi 23 août de 18 à 21h                                                                    Saturday, August 23rd, 6-9pm






English follows

J'utilise comme matière première des images de presse. Elles sont prélevées dans un journal dont le papier est d'une facture particulièrement stable. Je les sélectionne non pour leur composition visuelle ou leur esthétisme mais pour leur sujet. La structure du journal rythmée par l'organisation immuable des rubriques reflète tant et plus. Je colore les images, les corps, les formes, les paysages et les architectures. Ce papier si spécial refuse la couleur qui se dépose comme des sédiments incontrôlables. À la manière de la fabrication des icones je dore certaines parties. Par ce procédé ces images banales acquièrent du caractère. Par mon ornementation elles deviennent un autre territoire. Ce caractère est sublimé par un encadrement d'un blanc immaculé, fait main. J'ajoute enfin un petit personnage qui fixe la hauteur du point de vue.


I use press images as raw material. They are clips from a newspaper which paper fabric is very stable. I select them not for their visual composition or aesthetics but for their topic. The structure of the newspaper, marked by the immutable organization of topics, reflects over and over again. I color the pictures, bodies, shapes, landscapes and architectures. This special paper rejects the color that is layered as uncontrollable sediment. In the manner of icons making I gild part of the image. By this method, banal pictures acquire character. By my ornamentation, they become another territory. An unblemished white handmade frame enhances this character. Finally I add a little figure that sets the height of the viewpoint.



Alexandre Roudeix vit et travaille à Bordeaux/ lives and works in Bordeaux



________________________________________________________________________________________________
AOUT 2014 



ZAAD est heureuse d’annoncer       
                
6à9 ZAAD: Jonathan Hénault & Guillaume Trouillard
https://www.facebook.com/zaad.fr                                      http://www.editionsbijouxdefamille.fr/


FR                                                                                                                                                   EN
Bijoux d’hiver en tenue d’été                                                       (Crown jewels in summer outfit)
une lecture de Jonathan Hénault                                                       a lecture by Jonathan Hénault
une exposition de Guillaume Trouillard                                         an exhibition by Guillaume Trouillard
jeudi 14 août de 18 à 21h                                                                Thursday, August 14th, 6-9pm





Ils se sont rencontrés sur une plage d'Arcachon, au détour de la dune du Pyla. Ils se sont tout de suite plu, allez savoir pourquoi, ils étaient si différents et à la fois si semblables, quelque chose dans les yeux et surtout derrière la tête.  Ils ont décidé qu'ils avaient peut-être quelque chose à faire ensemble, et ce quelque chose s'est appelé les Bijoux D'Hiver. Un drôle de nom pour un mariage de déraison des plus réussis entre l'Hôtel de la Ville d'Hiver et les Editions Bijoux de Famille[1], et du même coup le sous-titre d'un ouvrage collectif qui verra le jour en juillet 2014. Quatre histoires courtes de quatre auteurs (Arnaud Cathrine, Hervé Le Corre, Nathalie Bernard et Jonathan Hénault) réunis pour le meilleur et pour le pire, quatre auteurs à contre-emploi qui, chacun à leur tour, propose leur vision très personnelle de leur passage en Ville d'Hiver. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? C'est quoi, leur problème ?
Jonathan Hénault et Guillaume Trouillard vivent et travaillent à Bordeaux.

They met on a beach in Arcachon, in the course of the Dune du Pyla. They immediately liked each other, for some reason, they were so different and yet so similar, something in the eyes and especially behind the head. They decided they might have something to do together, and this something was named Bijoux D'Hiver. Funny name for a more successful marriage of unreason between the Hotel de la Ville d'Hiver[1]  and Editions Bijoux de Famille2  , and thereby the subtitle of a collective work that was completed in July 2014. Four short stories of four authors (Arnaud Cathrine, Hervé Le Corre, Nathalie Bernard and Jonathan Henault) together for better for worse, four authors playing against type, each of whom offers a very personal vision of their passage in Ville d'Hiver. Who are they? What do they want? What is their problem?
Jonathan Hénault and Guillaume Trouillard live and work in Bordeaux.

[1] Winter town, nickname for Arcachon city
2  Editions Family Jewels, slang for “crown jewels”

________________________________________________________________________________________________
AOUT 2014 



ZAAD est heureuse d’annoncer                                          6à9 ZAAD : Claude Caillol
https://www.facebook.com/zaad.fr                     

FR                                                                                                                                                        EN

Libres égaux et fraternels                                                                         Libres égaux et fraternels
Exposition de Claude Caillol                                                                          (Free equal and fraternal)
Jeudi 7 août de 18 à 21h                                                                             Exhibition by Claude Caillol
16 rue Beyssac, 33000 Bordeaux                                                         Thursday, August 7th, 6-9pm



FR (English follows)

Trois fois par semaine pendant une heure j’ai six élèves. La semaine d’après j’en ai six autres. Avec chaque nouveau groupe, avant d’entrer en classe on s’assoit sur l’herbe et on parle.
Je leur demande qui je suis 
- Un artiste
S’ils connaissent différentes sortes d’artistes ?
- Peintre, musicien, comédien, poète.
Et qu’est-ce que l’on attend des artistes ?
Qu’est-ce qu’on attend de ce que font les artistes ?
- Que ce soit joli, que ça nous plaise.
On peut attendre plus que ça
- Que ça soit très beau, magnifique, extraordinaire, merveilleux.
Oui c’est ça qu’on doit attendre des artistes que ça soit extraordinaire, merveilleux.
Faites le merveilleux
- Houaaaa,  houaaa.
Qu’est ce qui vous émerveille vous. C’est quoi la dernière chose qui vous a émerveillé ?

Les bébés chats, ma Tati elle a eu un bébé, la grosse chenille, les fleurs, le volcan, les poissons, les cadeaux.
Et quand vous êtes amoureux vous n’êtes pas émerveillé ?
Hahaha, oui
Allez on refait le merveilleux
Houaaaa,  houaaaaa.
Qu’est-ce qu’il y a dans le merveilleux
Y’a de l’air
Oui, on l’avale le merveilleux, et puis
De la joie,  de l’amour.
Et puis
De l’étonnement.
Et pourquoi de l’étonnement.
Parce que c’est la première fois
Non, chaque fois que l’on voit un bébé on est émerveillé.
Alors pourquoi l’étonnement ?
Ça nous étonne comme si l’on voyait quelque chose qui ne se peut pas.
Le merveilleux c’est que ça ne puisse pas exister et que ça soit devant nous,
Un bébé, un amour, un arbre.
Pareillement incroyable, également incroyable
Une pierre n’est pas plus ou moins incroyable qu’un arbre ou qu’un nuage, ou que le paysage en entier, cela n’existe pas plus ou moins mais également, pareillement, librement, fraternellement.
Voilà, j’y suis arrivé  « nous sommes libres égaux et fraternels » même avec les pierres
Et d’habitude alors quand c’est "normal" ;
 Et bien ça n’est pas vrai ça n’existe pas le normal.
 Il n’y a que le sacré mystère de l’existence pour tout dans le monde. 
Le normal c’est l’illusion des endormis et les œuvres d’art sont là pour qu’on rencontre l’impossible, l’incroyable, le merveilleux.

Claude Caillol
Vit et travaille à Bordeaux.


EN

Three times a week for an hour I have six students. The week after I have six others. With each new group, before entering class we sit on the grass and talk.
I ask them who I am
- An artist
If they know different kinds of artists?
- Painter, musician, actor, poet.
And what artists are expected?
What is expected of what artists do?
- Whether it is nice, that we like it.
We can expect more than that
- Whether it is beautiful, gorgeous, amazing, wonderful.
Yes that is what we should expect, to be amazing wonderful.
Get the wonderful
- Houaaaa, houaaa.
What will amaze you? What is the last thing that amazed you?
Baby cats, my Tati she had a baby, big caterpillar, flowers, volcano, fish, gifts.
And when you are in love aren’t you amazed?
Hahaha, yes
Let’s make the wonderful again
Houaaaa, houaaaaa.
What was there in the wonderful
There's air
Yes, we swallow the wonderful, and then
Joy, love.
and then
Astonishment.
And why astonishment.
Because this is the first time
No, every time we see a baby we are amazed.
So why the surprise?
It surprises us as if we see something that cannot be.
The wonderful is that it cannot exist and that it is before us,
A baby, a love, a tree.
Equally amazing, amazing also
A stone is not more or less amazing than a tree or a cloud, or the entire landscape, it does not exist more or less but also, equally, freely, fraternally.
Well, I got there "we are free equal and fraternal" even with stones
And then usually, when it is "normal";
  Well it is not true there is no normal.
  There is the sacred mystery of existence for everything in the world.
The normal is the illusion of people asleep and artworks are meant to have us meet the impossible, the incredible, the wonderful.


Claude Caillol
Lives and works Bordeaux, France.


_____________________________________________________________________________________________
JUILLET 2014 


ZAAD est heureuse d’annoncer                                        6à9 ZAAD: Alice Raymond

https://www.facebook.com/zaad.fr                         zaad.fr                         http://aliceraymond.com/



FR                                                                                                                                                         EN
New Works                                                                                                                          New Works
Ouverture d’atelier de Alice Raymond                                        An opening studio of Alice Raymond’s
Jeudi 24 juillet de 18 à 21h                                                                       Thursday, July 24th, 6-9pm
Et sur RDV tout l'été                                                                            And by appointment all summer

                                                                           



                                                           
                  
FR

Les séries réalisées dans le studio de San Francisco sont, comme l'ensemble du travail antérieur, lié au lieu de résidence, et ici à la récente installation en Californie. L'exploration de ce nouveau territoire prend la forme d’une cartographie personnelle, témoignant de l'impact que les lieux, les trajets spécifiques et les changements de langue ont sur ​​la vie quotidienne.
 
Le jonglage des langues environnantes qui se mélangent dans la production plastique exprime les erreurs et les maladresses de traductions. Ces distorsions façonnent les territoires abstraits, conçus grâce à un langage codifié. Il interprète les connexions que j'explore entre formes, réflexion esthétique, et sémantique.
 
Ces peintures linguistiques sont réalisées avec des dons de peinture en bâtiment de San Francisco sur des toiles protection non tendues. Les œuvres peuvent alors être roulées comme des cartes ou repliées comme les toiles étaient originellement vendues.

Alice vit et travaille à Bordeaux et San Francisco.


EN



The series created in the San Francisco studio are -as the entire previous work- connected with the location of residence, and here to the recent Californian set up. The exploration of this new territory takes form as a personal mapping, presenting the impact that places, specific paths and switch of languages have on the daily life.



The struggle of surrounding languages that mix up in the artworks expresses the mistakes and awkwardness of translation. Those distortions shape abstract territories designed thanks to a codified language. It interprets the connections that I explore between forms, aesthetics and semantics.



Those linguistic paintings are made with donated house paint from San Francisco on un-stretched drop cloth. The works can then be rolled as maps or re-folded as the cloth was originally sold.



Alice Raymond lives and works in Bordeaux and San Francisco.




 

_____________________________________________________________________________________________
JUILLET 2014


ZAAD est heureuse d’annoncer                         6à9 ZAAD: Michael von Erlenbach




FR                                                                                        EN / DE follows
   

Infiltration
une exposition de /an exhibition by                                   Michael von Erlenbach
mercredi 16 juillet de 18 à 21h                                        Wednesday, July 16th, 6-9pm 
16 rue Beyssac, 33000 Bordeaux                 




  

La série d'images « infiltration » parle d'un monde dans un monde, d'un monde qui est invisible, mais dont les effets peuvent se faire sentir à chaque instant. L'infiltration se manifeste sous forme d’objets et d’ustensiles, une réminiscence des corps spatiaux d’objets volants non identifiés venus d'autres planètes, toujours dépourvues de présence humaine.

Comme de petites unités de reconnaissance des forces spéciales militaires, l’infiltration se fait avec l'intention d’entrer dans une salle sans se faire détecter, pour effectuer une tâche et repartir inaperçu à bout de force.
Les images montrent ce processus. Ce qui est exactement infiltré et pour ou contre qui le processus est dirigé reste ambigu. Les systèmes d'infiltration illustrés évitent de se battre jusqu'à l'accomplissement de leur tâche, et demeurent invisibles. Ils sont exonérés de leur camouflage uniquement dans ces images.

La visibilité des systèmes est déterminée par la capacité des humains à s'adapter aux conditions
de vie afin de survivre, et par la peur sans nom qui survient quand il s'agit de sortir de la situation de sujétion, en d'autres termes, à faire le grand saut dans l'inconnu.

CV
2014 // "Infiltration", Bordeaux
2013 // UTOPIA Symposium à Lanzarote
2012 // Echange artistique et de cooperation avec l’artiste suisse Patrick Germanier
 2011 // Etablissement de l’organisation LAPAS à Lanzarote
2008 // Creation de Art aspects art society
2006 // Etablissement de l’aktinstitut Berlin
2005 // Organisation et gestion de la VON ERLENBACH ART SCHOOL
2005 // Design artistique dans le domaine cinématographique et theatral: décors peints, copies des images du Ludwigsburg baroque theater
1989-1998 // Etudes de sculpture, peinture, enseignement de l’art et design multi-media à l’Academy of Fine Arts de Stuttgart
1986 // Diplome de viticulture au College et Institut de recherche en viniculture, Weinsberg

Né à // Heilbronn/ Baden-Württemberg
Vit et travaille à Berlin



EN

The series of images "infiltration" tells of a world within a world, of a world that is invisible, but their effects can be felt every single minute. The form of the infiltration takes place through objects and utensils, reminiscent of space bodies of unidentified flying objects from other planets and always without any people.


Like small military reconnaissance units and special forces, it will be infiltrated with the intention to enter a room, undetected, to perform a task and then move back unnoticed discontinued.

The pictures show this process. It remains unclear what exactly is infiltrated. It is ambiguous for or against who this process is. The illustrated infiltration systems avoid fighting until the fulfillment of their order, they remain invisible. Only in these pictures they are exempt of their camouflage.


The systems are determined to be visible by the ability of humans to adapt to life circumstances in order to survive, and the nameless fear that comes up when it develops to a situation of submission break, in other words, to take the leap into the unknown.


Curriculum
2014   //"Infiltration", Bordeaux
2013   //UTOPIA Symposium on Lanzarote
2012   //Artistic exchange and cooperation with the Swiss artist Patrick Germanier
2011   //Establishment of the organization LAPAS in Lanzarote
2008   //Creation of the Art aspects art society
2006   //Establishment of the aktinstitut Berlin
2005   //Set up and manage the VON ERLENBACH ART SCHOOL
2005   //Implementation of artistic designs in the field of film and theater: stage paintings, copies of images of the Ludwigsburg baroque theater
1989-98//Completion of the study of sculpture, painting, art education and cross-media design at the Academy of Fine Arts Stuttgart
1986 //Degree in viticulture at the College and Research Institute in viniculture, Weinsberg

Born  // Heilbronn / Baden-Württemberg
Lives and works in Berlin
 

DE
Die Bilderserie Infiltration erzählt von einer Welt in der Welt, von einer Welt, die unsichtbar bleibt, deren Auswirkungen aber in jeder Minute spürbar werden. Die Form der Infiltration findet durch Objekte und Gerätschaften statt, die an Raumkörper unbekannter Flugobjekte aus einem andern Stern erinnern und immer Menschenleer sind.


Wie kleine militärischer Aufklärungs- und Spezialeinheiten wird mit der Absicht infiltriert, unentdeckt einen Raum zu betreten, um einen Auftrag durchzuführen und sich anschließend wieder unbemerkt abzusetzen.

Die Bilder zeigen diesen Vorgang, wobei es weiterhin unklar bleibt, was genau infiltriert wird und für oder gegen wen dieser Vorgang bestimmt ist. Die dargestellten Infiltrationssysteme meiden Kampfhandlungen bis zur Erfüllung des Auftrages, sie bleiben unsichtbar und sind nur in diesen Bildern von ihrer Tarnung befreit.


Sichtbar werden die Systeme durch die Fähigkeit des Menschen, sich an Lebensumstände anzupassen, um überleben zu können, und durch die namenlosen Angst, die aufkommt, wenn es gilt, aus der Situation der Unterwerfung auszubrechen, mit anderen Worten, den Sprung ins Ungewisse zu wagen.

 
Curriculum
2014   //"Infiltration", Bordeaux
2013   //UTOPIA Symposium auf Lanzarote
2012   //Künstlerischer Austausch und Zusammenarbeit mit dem Schweizer Künstler    Patrick Germanier
2011   //Gründung der Organisation LAPAS auf Lanzarote.
2008   //Gründung des art aspects Kunstverein
2006   //Gründung des aktinstitut berlin
2005   //Gründung und Leitung der VON ERLENBACH KUNSTSCHULE
2005   //Umsetzung künstlerischer Entwürfe im Bereich Film- und Theaterbau :   Bühnenmalereien, Kopien barocker Bühnenbilder des Ludwigsburger     Barocktheaters
1989-98 //Abschluss des Studium der Bildhauerei, Malerei, Kunsterziehung und intermediales Gestalten an der Staatlichen Akademie der Bildenden Künste Stuttgart
1986   //Abschluss als Weinbautechniker an der Staatlichen Lehr- und Versuchsanstalt in Weinsberg


Geburtsort // Heilbronn/ Baden-Württemberg



_____________________________________________________________________________________________
JUILLET 2014

6à9 ZAAD présente
Impressions in June 2014
Une exposition de Jacqueline Soir
Mardi 1er juillet 2014 de 18 à 21h

English
6à9 ZAAD presents
Impressions in June 2014
An exhibition by Jacqueline Soir
Monday, July 1st 2014, 6 to 9pm



Fr
Impressions en Juin est une compilation de travaux sur papier de petit format par l'artiste Jacqueline Soir.
En tant que photographe, Soir prélève des instants et les transcrit sur papier, au moyen du collage, du dessin et de l'aquarelle.
Les œuvres prennent naissance dans son expérience personnelle de la France, principalement de Paris, au cours de ces dernières semaines.

"Chaque pièce fait directement référence à quelquechose qui a attiré mon regard ou quelquechose entendu en passant. Ce sont mes souvenirs, mes impressions du moment".

Jacqueline Soir est née au Nicaragua, vit et travaille à Miami, Floride.

En
Impressions in June 2014
an exhibition by Jacqueline Soir
Tuesday, June 1st, 6-9pm

"Impressions in June" is a compilation of small works on paper made by Miami based artist, Jacqueline Soir.
As a photographer, Soir is capturing the moment and transferring it on paper, through collage, drawing and watercolor.
The works are based on her personal experience of France, mainly Paris, thanks to a generous trip given to her and her graduating BFA class.

"Each piece is a direct reference to something that caught my eye or something I heard in passing. These are my memories , my impressions of those moments".

Jacqueline Soir was born in Nicaragua, lives and works in Miami, Florida.

_____________________________________________________________________________________________
AOÛT 2013

6à9 ZAAD présente
Villes
Une exposition de Pascal Ruetsch
Samedi 10 août 2013 de 18 à 21h

Pascal Ruetsch puise de la matière graphique  dans les thématiques de la ville. Architectures, plans urbains, lignes et foisonnements de traits, ses dessins de villes imaginaires sont aussi des constructions et des jeux graphiques.
Inspirées du réel, parcourues de rues, de boulevards, de voies ferrées, les villes dessinées ressemblent étrangement à des lieux que l'on croit connaître. Qu'ils soient de styles anciens ou très contemporains, les monuments et les architectures qui les composent sont toujours inventés. La vue du ciel, entre vue en plan et en trois dimensions facilite la lecture des dessins et permet d'en apprécier les détails. Semblable à une visite réelle on se perd dans les méandres des rues.

villesimaginaires.fr

English
6à9 ZAAD presents
Cities
An exhibition by Pascal Ruetsch 
Saturday, August 10th 2013, 6 to 9pm

Pascal Ruetsch draws graphic material in the thematic of the city. Architectures, urban plans, lines and abundance of strokes, his drawings of imaginary cities are also constructions and graphical games.
Inspired by reality, covered of streets, boulevards, railways, those drawn cities are strangely similar to places that we think we know. Whether very old or in contemporary styles, monuments and architectures that make up are always invented. The view of the sky, between plan view and three-dimensional drawings easier to read and allows to appreciate the details. Similar to a real visit we get lost in the maze of streets.



_____________________________________________________________________________________________
JUILLET 2013

6à9 ZAAD présente
Boucles
Une exposition de Sébastien Chevalier
Dimanche 14 juillet 2013 de 18 à 21h
+ showcase Petit Vodo à 20h
Depuis le début des années 2000, Sébastien Chevalier travaille autour des schèmes mentaux graphiques issus du monde de l’enfance. La maison, la boucle, la robe sont autant de formes génériques faussement simples et répétables à l’infini, définissant un vocabulaire plastique sans cesse renouvelé et s’accordant comme des notes de musique à la question de la couleur et de la matière picturale. Depuis plus de vingt ans, Sébastien remplit des carnets où les écrits se mêlent aux dessins, jetés, spontanés, parfois relevés à l’aquarelle ou “graissée” d’huile ou de cire. Une tradition qu’il garde de son voyage initiatique à Florence.

Sébastien Chevalier est également auteur compositeur interprète sous le pseudonyme Petit Vodo.  
English
6à9 ZAAD presents
Boucles
an exhibition by Sébastien Chevalier
Sunday, July 14th, 6 to 9pm
 
+ showcase Petit Vodo 8pm 
Since the early 2000s, Sébastien Chevalier is working around mental schemas graphics from the world of childhood. The house, the loop, the dress are all deceptively simple and repeatable generic forms at infinity, defining a visual vocabulary constantly renewed and agreeing as musical notes to the issue of color and pictorial material.
For over twenty years, Sebastien fils notebooks where written mingle with throws, spontaneous, sometimes highlighted watercolor or "greased" with oil or wax. A tradition that he keeps of his initiatory trip to Florence.
Sébastian Chevalier is also singer and songwriter under the pseudonym Petit Vodo.

http://vodo.free.fr

_____________________________________________________________________________________________
JUILLET 2013

6à9 ZAAD présente
My Best Friend is at Home 
Une exposition de Alice Raymond
Samedi 6 juillet 2013 de 18 à 21h

My Best Friend est une présentation d’une absence, souvent un manque, en une série d’images issue de la pratique collective passive développée dans les recherches récentes.

Formulant une demande collective sous forme d’une invitation à un « événement » sur Facebook, des portraits d’amis sont collectés. Construite à l’origine comme une demande spécifique et personnelle, leur nombre et leur origine créent un ensemble peu contrôlable. Les pertes successives générées par les transferts et les reformatages des images créent un flou distant, anonyme et impersonnel qui paradoxalement permet l’identification. Du flou naît l’image. De l’imprécision naît la représentation la plus juste, parce que la plus large, composite des traits qui sont les vôtres.

Comment s’y reconnaître ? Peut-on y reconnaître quelqu’un ? Le –déjà illustre- inconnu, puisque né de la rencontre précise, descriptible dans son espace, son temps et sa qualité, avec un autre semblable, questionne peu à peu sa potentialité à devenir un double, reflet dans le miroir du visage intérieur.

L’image révélée est elle-même dérivée en variations chromatiques et formelles, tâtonnant aux entournures de références et de questionnements sur la valeur portée à la transposition de l’absence en une représentation figurale.

Une quarantaine d’amis ont ainsi passivement participé à ce travail collectif, le nourrissant par leur adhésion au projet, de manière anticipée et aveugle, par pure gentillesse, confiance et un peu de curiosité.

My Best Friend, série digitale, 2013

aliceraymond.com


_____________________________________________________________________________________________
JUIN 2013

6à9 ZAAD présente
Hasard contrôlé
Une exposition de Steven Riollet
Samedi 22 juin 2013 de 18 à 21h
Sa démarche esthétique concerne les formes contemporaines de l'urbain et de sa temporalité, mettant en jeu les questions liées à la disparition, le détournement, la fusion et le mélange.
 
English
6à9 ZAAD presents
Hasard contrôlé
an exhibition by Steven Riollet


His aesthetic approach is about contemporary forms of urban life and temporality, involving issues related to loss, fraud, the act of melting and mixing.

_____________________________________________________________________________________________
JUIN 2013

6à9 ZAAD présente
Hydro
Une exposition de AR
Samedi 15 juin 2013 de 18 à 21h

AR est un duo de plasticiens qui travaille de manière hasardeuse.

_____________________________________________________________________________________________
MARS 2013
 L'association ZAAD est heureuse d'annoncer 
le vernissage de son premier artiste en résidence, 
Passer par le temps
Une exposition de Kengo Minami
Samedi 16 mars 2013 à 19h

Kengo Minami est né en 1983 à Fukuoka au Japon
Il est diplômé de l'université d'art et de design du Tôhoku, Yamagata (Japon) dont il a reçu le prix 2006.







English
ZAAD presents
the opening of its first artist in residence, 
Passer par le temps
an exhibition by Kengo Minami
Saturday March 16th, 2013 at 7pm

Kengo Minami was born in 1983 in Fukuoka, Japan.
He graduated at University of art and design of Tôhoku, Yamagata (Japan) with the 2006 Price.
http://bluecosmos330.web.fc2.com